• A TOUTE SENSATION GRACIEUSE...

    Les délices des sens sont amorce de vocation.

     

    TOUTE SENSATION GRACIEUSE

     Fleurs - peinture acrylique- jf Monnet, juin 2017.

    -des lys, les délices !-

     

    Les lys orangés flamboient et imposent leur danse virevoltante dans nos regards.

    S'arrêter et admirer, ce qui se résume à ceci : peindre, acte méditatif, acte magique, acte d'être possédé par ce que l'on voit ; acte d'envoûtement (et disant ceci je pense aux baigneuses de Cézanne sous leurs voûtes arborescentes).

    Pourquoi cette fascination ? Et si derrière cette possession de l'image, il y avait tout simplement le désir de voir flamber le monde ...

     « Je suis venu jeter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé »

     

    TOUTE SENSATION GRACIEUSE

    Fleurs - peinture acrylique- jf Monnet, juin 2017.

     

    S'il y avait ce rêve de vivre une expérience spirituelle des plus fortes, un songe de Pentecôte en quelque sorte ? On se réveille parfois avec cette impression troublante d'avoir intensément vécu ce dont on a nocturnement rêvé...

    Florin Callerand, prêcheur inspiré, aimait dire que derrière toute sensation se dissimulait une ''vocation''.

    Une vocation au sens d'un appel intérieur : un appel peut-être embryonnaire, mais existant, ne demandant qu'à se développer ; une vocation de l'être ; une vocation de l'être à être plus, en somme !

    Il y  a peu, de façon imprévue, j'ai eu l'ocacsion de me replonger dans certaines oeuvres du poète portugais Fernando PESSOA ; cet auteur, un des poètes majeurs du 20 ° siècle, mort en 1935 et ayant à sa façon ouvert le sillage existentialiste, parle de ''poésie sensationniste''.

    La sensation est, selon cette théorie littéraire, à soi seule suffisante  ; ce qui signifie qu'elle ne saurait être accompagnée d'aucune sorte d'interprétation : sur ce point, je me désolidarise de ce genre de construction mentale. Il n'en demeure pas moins qu'elle donne toute importance à ces évènements issus du monde extérieur et que captent nos sens.

     

     

    TOUTE SENSATION GRACIEUSE

    Les Grandes Baigneuses - Paul Cézanne (reproduction partielle du tableau)  

     

     Que les sens convergent vers le Sens  ; qu'ils fassent écho à un Sens plus profond, un sens -par- surcroît... Oui, cela est un beau projet poétique ... mais qui ne saurait faire l'économie de l'interprétation, de la relecture de l'évènement... 

    Prendre et reprendre le chemin de la sensation, la priser et la repriser jusqu'à la prier, jusqu'à ce qu'elle nous soit fibre mémorielle venant se nouer, se tisser, avec la fibre de notre âme elle-même !

     

    TOUTE SENSATION GRACIEUSE

    Fleurs - étude à l'huile - jf Monnet, juin 2017.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :