• LA REVERENCE DU PERROQUET

    La politesse du bel oiseau

    LA REVERENCE DU PERROQUET

    La volière aux aras Macao (perroquets rouges) - jf Monnet octobre 2015

     

       Il y a quelques mois je me rendis dans l'espace des volières du parc zoologique de la Citadelle de Besançon.

    L'arrivée d'un visiteur est très généralement saluée par un concert de vocalises criardes de la part des perroquets, volatiles bavards et à forte personnalité.

    J'étais décidé à rester une dizaine de minutes devant cette cage où était reproduit un décor naturel évoquant la canopée tropicale pour fixer les attitudes des oiseaux, leurs taches de couleurs et en faire un croquis en rentrant à la maison. Je voulais les surprendre dans leur expression la plus naturelle, donc me faire oublier. Je m'accroupis contre un des bords et restai immobile. Peine perdue ; une minute après, un de ces oiseaux multicolores et de taille assez impressionnante, m'ayant repéré de son œil rond et infaillible, se mît en tête de me faire ses civilités : il descendit le grillage latéral avec adresse en entrecroisant les pattes comme l'on fait des entrechats, avec une célérité surprenante ; le voici par terre se dirigeant droit sur moi mais stoppant net à environ un mètre pour se mettre en quête d'une brindille, qu'il arrache avec énergie à l'un des branchages qui ornait l'espace. Et il me l'apporte, ne la laissant pas derrière le grillage mais la faisant passer au travers pour que je m'en saisisse. Ce que je fis, un peu éberlué par ce comportement qui donnait à mon passage en ces lieux le goût d'une petite aventure. Il se comportait en maître de céans.

      

       Je suis retourné sur les lieux et ai discuté avec l'un des soigneurs des ces animaux précieux et exigeants. Il n'a pas été étonné de mon histoire, m'a fait savoir que c'était dans leur habitude de procéder ainsi.

    La poignée de main - d'aile- du perroquet passe par une brindille.

     

    LA REVERENCE DU PERROQUET

    Saint François parlant aux oiseaux

    Les civilisations qui respectent la nature ont un sens inné de l'intelligence des animaux ; je me suis toujours dit que si Saint François - qui adressa un prêche aux oiseaux et qui raisonna le loup de Gubbio-  avait été amérindien, il eût été chaman ou sorcier de grande réputation.

     

    LA REVERENCE DU PERROQUET

    ''Le songe du perroquet'' - jf Monnet, peinture acrylique sur carton noir.

     

     

    LA REVERENCE DU PERROQUET

    Perroquet - dessin au feutre et Posca sur carnet - jf Monnet 2012

     

    LA REVERENCE DU PERROQUET

    Les flamants roses - dessin au feutre et Posca sur carnet- jf Monnet, 2012

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :