• Le kilt sera européen ou ne sera pas (?)

    Les artistes rêvent d'Ecosse ; vive l'androgynie !

    Le kilt sera européen ou ne sera pas (?)

    Bouquet de la Saint-Jean, glané dans les talus par la main féminine de mon âme 

     

    Prémonition ? J'ai aperçu avant hier, soir de la fête de la musique ? Un groupe de quatre écossais en kilt buvant une bière attablés à un bistrot de notre ex-capitale régionale : que du viril !

    Une jupe cuvrant le genou, au dessus de mollets poilus ? Le kilt sera européen ou ne sera pas !

    Croira-t-on que l'on puisse évincer de l'Europe -femme généreuse enfourchant le Taureau Mythique - cette parure à l'androgynie de bon aloi, conférant à qui le porte un phénotype hermaphrodite ; accoutrement qui a le mérite d'ajouter sa note unique à l'éventail des faciès, traditions, dialectes, recettes, coutumes et autres accents mijotant dans le melting-pot européen ? 

    Croira-t-on que l'on puisse oublier l'hymne glorieux et nasillard de la cornemuse aux abords du pont de Bénouville, rebaptisé ''Pegasus Bridge'', le 6 juin 1944 ?

     

    Le kilt sera européen ou ne sera pas (?)

     Bill MILLIN, vétéran de Pegasus Bridge (pont de Bénouville)

     

    Cette ‘’scottish touch’’ manquerait à vrai dire substantiellement à notre identité d’européen !

                                                              -------------------------------

     

    Le kilt sera européen ou ne sera pas (?)

     

    Bouquet de la Saint-Jean -  Peinture à l'huile sur papier fort - jf Monnet, juin 2016

     

    Et si je me mettais, moi, à porter le kilt ; pour aller aux réunions de travail par exemple ? Pas sûr que ça passerait ...  

    Mais à bien y réfléchir je le porte déjà : par l'art ... Etre artiste c'est être un porteur de kilt . C'est être une sorte de prêtre de l'expression personnelle ; or le prêtre, comme on le sait, porte symboliquement la robe.

    Faire ses dévotions à la Muse c'est adorer la Grand Androgyne ... Car l'acte artistique est un endroit où l'on ne fait plus de différence entre femme et homme ; on n'est plus au temps de Camille Claudel, Dieu merci : Artiste est un substantif de genre neutre ou plutôt hermaphrodite : ''un artiste'' ... ''une artiste''  cela se dit tout aussi bien ...! 

    En conclusion : Vive l'androgynie artistique ... ses prêtres et ses prêtresses, à  laquelle semble s'habituer notre époque !

     

    L'Art, nouveau lieu de rivalité ou au contraire façon ''gracieuse'' pour affronter cet enjeu humain, cet enjeu difficile qui est celui de la tolérance réciproque des sexes ? Je plaide pour la seconde solution...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :