• MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ?

    ...Archipiades, ne Thaïs...

    MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ?

    Avec chevalet et accroupi dans la neige - jf Monnet le 12/03/2014

     

     

    MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ?

     Sur la route de Sept-Fontaines - acrylique sur toile- jf Monnet, février 2011.

      

    MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ?

     Neige près d'Arc-Sous Cicon -feutre sur papier toilé- jf Monnet, février 2013.

    La neige habille le paysage à la manière de l'hermine que revêtaient les Dames du Temps Jadis : elle lui donne une solennité, une permanence ; elle l'éternise en quelque sorte.

    Pour peu que pointe un rayon de soleil, et c'est alors une petite transfiguration qui s'opère (le paysage se comparant alors à un visage ''qui beauté'' aurait ''trop plus qu'humaine'').

    Ainsi donc, soleil et neige,  voici l'occasion et l'alchimie de tout ce que je recherche en peinture : capter l'intensité du moment présent, et, grâce à la pierre philosophale d'une observation aiguë, essayer de la transmuter en un moment d'éternité...

     

    MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ?

     Neige fondante sur le Plateau - Posca sur papier toilé - jf Monnet, février 2013.

     

    BALLADE DES DAMES DU TEMPS JADIS

    (Auteur : François VILLON - 15° siècle)

    Dites-moi où, n'en quel pays,
    Est Flora la belle Romaine,
    Archipiades, ne Thaïs,
    Qui fut sa cousine germaine,
    Echo, parlant quant bruit on mène
    Dessus rivière ou sur étang,
    Qui beauté eut trop plus qu'humaine ?
    Mais où sont les neiges d'antan ...

     

     

    MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ? 

    Neige, au soir, près d'Arc-Sous Cicon - Pastel sec sur carton bistre-

    jf Monnet, février 2013.

      

    MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ?

    Village sur le Plateau - Posca et acrylique sur carton - jf Monnet, février 2013.

     

    MAIS OU SONT LES NEIGES D'ANTAN ?

    Coin de village sur le plateau, rayon de soleil  dans un ciel couvert - peinture à l'huile sur carton -

    jf Monnet, début mars 2015

     

    Pour écouter le poème de François Villon chanté par Georges Brassens  cliquer sur le lien suivant :

    http://www.youtube.com/watch?v=eeG1CpuhVsQ

      

     PS : Comme d'habitude, et par philosophie, tous ces dessins sont faits sur le motif et sans retouche a posteriori.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :