• MON PRINTEMPS DES POETES

    Jouons le jeu !

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    Photo jf Monnet ,mars 2016

     

    La corydale en touffes

    Solides et légères,  sorte de muse

    Ebouriffée, comète saisonnière

    Venue semer la pensée des sous-bois

    Aux marges engazonnées

     

    Pour une fois- comme toujours !-

    S’est risquée à fuir le dessous

    De leur ombreuse paupière !

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    Photo jf Monnet, mars 2016

     

    De la primevère quinquet

    Flottant sur l’eau en flaques herbues et ‘encielées’,

    Comme là à s’étonner de fleurir ;

    Et mieux, qu’elle soit la première !

       

    MON PRINTEMPS DES POETES

    Dans le gazon - peinture acrylique- jf Monnet, mars 2015

     

    Des jonquilles le bouquet sonnant

    Le rappel à trompes dorées :

    Que tout soit en alerte

    Sous un soleil doux,

    Les doigts tendus, bien verts

    Et nervurés !

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    photo jf Monnet, mars 2016

     

    Ô toi Tulipe, coupe d’oraison offerte

    Aux yeux assoiffés…

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    Trois tulipes - peinture acrylique sur carton - jf Monnet, avril 2010 

     

    Au jardin la sauvagerie d’un petit Japon

    Grimpe à la branche d’épines ;

    Ce sauvage est raffiné

    Qui met le rose aux joues

    De l’églantine

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    Photo jf Monnet, mars 2016

      

     Des mousses les tapisseries

    Plus bas fléchissant sur la nuit de l’humus,

    Ont pour les pampres de bien muscinales idées,

     

    Puis ici les phalanges petites

    De la mort par elles rassemblées,

    Osselets dont ne sait que faire Osiris

     

    Lui s'est endormi sous la glycine,

    Dont bientôt l’on montera respirer 

    L’arôme qui en rien encore ne se devine ; 

    Mais sans doute cherche-t-il déjà à ressusciter ! 

     

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    Dans le gazon - peinture à l'huile - jf Monnet, mars 2015

     

    --------------------

     

    Printemps ici, hiver là...

    Dans le Haut l'hiver est encore bien installé. 

    Les maisons rouges patientent au dessus de Chaux-Neuve...

    Et les fermes grelottent en haut de de la vallée de Remoray...

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    (Au dessus de Chaux-Neuve ; peinture à l'huile - jf Monnet mars 2016) 

     

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    (Au dessus de la vallée de Remoray ; peinture acrylique - jf Monnet mars 2016) 

     

     

    --------------------------------------------------

     

       Les textes du jour nous présentent Joseph D'Arimathie prenant soin du corps du Christ et le mettant au tombeau ; comme souvent dans les textes et en particulier dans ceux de l'Ancien Testament , l'acte qui ''sauve la mise'' vient d'un Juste, très souvent de quelqu'un qui n'est pas du sérail (des Scribes et des Pharisiens), voire carrément d'un étranger, d'un non-Juif.

    Ce geste d'immense respect fait par Joseph d'Arimathie sera suivi de cet autre évènement, d'une résonnance bien plus considérable, mais qui peut-être n'aurait pu se faire sans lui : la Résurrection.

     

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

    Joseph d'Arimathie prenant soin du corps du Christ - Peinture à l'huile - jf Monnet, mars 2013.

     

          

        Osiris est un Dieu égyptien qui préfigure cet incroyable qu'est la victoire de la Vie sur la mort...

     

     

    MON PRINTEMPS DES POETES

     La floraison des tulipes - peinture à l'huile sur carton - jf Monnet, avril 2012


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :