• LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    Une vivante parabole !

    LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    L'Envol- Peinture acrylique sur panneau - jf Monnet, 2005

      

    C'est un oiseau plus petit et plus fin qu'un moineau. Sa gorge est colorée de plumes rouge-orangé. Le mâle a un toupet blanc sur la tête, sa coiffe de tous les jours qui lui sert aussi bien de chapeau de cérémonie. Il est vif et répète sans cesse un cui-cui sonore.

     

    LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    Va et vient céleste- (Dessin au stylo et feutre de couleur)

    jf Monnet 15-06-2019

     

       Il a trouvé compagne et nid au-dessus de ma porte et ce, depuis plusieurs années, juché entre les poutrelles de l’auvent , inaccessible aux coups de féline patte. Il a dû y amasser brindille pour le rafraîchir, et y a disposé progéniture pour le garnir de vie piaillant.

     

     

    LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    Oiseaux - D'après Charles Lapicque ; dessin à l'aquarelle -

    jf Monnet, novembre 2018

     

       Il se lève tôt, sans doute peu après le lever du soleil, ou avec lui. Dès 4h30 du matin il commence sa tournée, infatigable, transportant son quota de chenilles et de petits insectes à une portée de plusieurs, toujours affamés. (Il y en avait cinq, mais deux sont tombés du nid). Hier au soir j'ai constaté encore son va-et-vient : il était 21h30 et ne semblait pas près à se glisser sous un drap de mousse.

     

    LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    Fille rêveuse et envol de colombe  (dessin au feutre, stylo, crayon) -

    jf Monnet, septembre 2018 

     

       En ce début d'après-midi le plus robuste, le plus débrouillard de la fratrie s'est lancé : il a volé quelques mètres pour se poser dans mon petit coin de jardin. Heureusement aucun des chats du voisinage n'était là. Aussi l'ai-je pris à geste lent, délicatement, pour le poser sur la terre d'un pot de fleurs que j'ai hissé sur la table de jardin : sur ce promontoire le petit téméraire était, me semble-t-il, en relative sécurité.

    LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    Portrait du petit téméraire - jf Monnet, le 13 juin 2019

     

      À ma grande surprise, bien qu'il se confondît tout à fait avec la couleur du sol, un de ses deux parents l'a immédiatement repéré et est venu lui servir à domicile son dû d'asticot : La nature avait prévu assistance à personne en apprentissage de voler… à personne menacée du danger qui rôde, griffes, crocs ou bec beaucoup plus puissant que le sien...

    Du dévouement sans limite de ce petit oiseau, Saint François aurait pu faire une parabole.

     

     

    LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    Oiseaux et nid - dessiin 2° étude -

    jf Monnet 15-06-2019

     

    Post-scriptum : pendant une heure les deux géniteurs se sont absentés ;  d'où mon inquiétude pour les occupants attendant dans le nid. Étaient-ils abandonnés ? Je me rendis compte que les deux parents avaient accompagné le premier à prendre son essor, le nourrissant à chacune de ses haltes en équilibre instable sur telle branche, telle palissade ou tel coin de mur. Mais ce temps passé, j'eus le plaisir de voir le couple au céleste manège reprendre ses allées et venues, pour s'occuper des deux qui patiemment attendaient, connaissant sans doute d'instinct les délais et sûrs que leur tour arriverait.

     

    LE PASSEREAU NE COMPTE PAS SES HEURES

    Oiseau dans les broussailles -

    Encre de Chine sur papier - jf Monnet, avril 2019

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Septembre à 16:25
    christofor

    Oiseaux ; Va et vient céleste : On voudrait simmicer et s'incarner dans ce ballet vital pour la nichée et vivifiant pour l'observateur. Mais la seule choses permise est de projeter son désir sur le papier et enivrer à son tour le lecteur de ses oeuvres picturales.

    2
    jeffpm
    Lundi 2 Septembre à 17:12

    L'observation de la Nature et de tout ce qui la compose, n'est pas tant source de métaphores (*) que Métaphore en soi, vivante.

    (Et, comme tu le sais, c'est un biologiste et un géologue qui parle !)

     

                                                --------------------------------------

    *bien évidemment elle l'est, c'est un des moyens les plus utilisés par les poètes...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :